Considérez les choses selon l’angle suivant : la plupart du temps, vous avez le choix entre créer ou consommer. Si vous consommez, vous vous effondrez sur vous-même. Vous êtes en quête d’une identité et vous pensez que vous en trouverez une dans vos chaussures de marque, votre montre de luxe ou votre sac Chanel. Mais plus vous avez, plus vous consommez car vous ne remplissez pas ce vide en vous avec de l’avoir. Vous êtes donc comme un drogué à qui il faut une dose de plus en plus forte.

Si vous créez, vous vous déployez. Vous extériorisez une puissance intime, une force qui sort du plus profond de vous : c’est ce que vous êtes. Dès cet instant, vous ne cherchez plus à l’extérieur, vous êtes passé du verbe avoir au verbe être.

Il existe une troisième solution pour se donner de l’importance, pour se créer une identité : c’est de détruire. Puisque la consommation est insatisfaisante et la création hors de portée, certains obtiennent la sensation d’exister en prenant du pouvoir sur les autres (« Je suis quelqu’un car je leur fais faire ce que je veux ») ou en les rabaissant, en les dénigrant (« Je suis plus élevé puisque je prends de la valeur en le dévalorisant »).

Tout d’abord, il vous faut comprendre que vous êtes créatif. Tout le monde l’est. Tout le monde possède un talent. On vous a souvent fait croire le contraire parce que la plupart des talents ne sont pas reconnus dans notre société. Comme le disait Einstein, si vous mesurez le talent d’un poisson à sa capacité de monter aux arbres, il sera vraiment stupide. Non, il n’y a pas que les sciences, les maths… il n’y a pas que le quotient intellectuel !

Alors, cessez donc de vous préoccuper de ce que pensent les autres et la société ! Faites ce qui vous passionne !

Ensuite, il vous faut avoir l’intention de créer. Si vous ne créez pas, vous consommez. L’exemple type, c’est le jeu vidéo. Dans la plupart des cas, vous êtes en zéro création lorsque vous jouez. Vous réagissez… et la réaction, c’est le contraire de la création. Prenez conscience que vous êtes sur terre pour créer, c’est votre nature. D’ailleurs, remarquez que même dans les métiers les plus abrutissants, vous cherchez quand même à inventer quelque chose. Et si on vous l’interdit totalement, vous dépérissez !

Ensuite, lancez-vous ! Peu importe que vous écriviez, que vous racontiez des histoires, que vous décoriez une devanture de magasin… La création est partout, il suffit de la reconnaître comme telle ! Mettez-vous en « mode créativité » et vous verrez : vous pouvez découvrir la créativité en faisant le ménage. Eh oui, vous créez de l’harmonie, c’est un choix de le voir ainsi.

Lorsque vous avez trouvé votre activité, soyez léger, insouciant, spontané et impertinent ! Enfin bref, soyez tout sauf sérieux ! Ces quatre adjectifs que je viens de nommer sont le contraire de sérieux. Est-ce que le soleil est sérieux ? Les deux choses qui tuent l’humain créatif sont le sérieux et la consommation.

Enfin, n’attendez aucun résultat. Prenez simplement plaisir à ce que vous faites dans cet instant de création. Évidemment, soyez aussi libre du regard des autres par rapport à votre résultat.