Une peur peut vous signaler un danger réel ou un danger illusoire. Il convient de différencier les deux. Un chien vous attaque : danger réel. Vous avez peur de parler en public : danger illusoire ! En effet, il y a peu de chance que vous vous fassiez tirer dessus… Si les gens sont là, c’est qu’ils sont venus pour vous écouter.

Donc, en premier lieu, identifiez à quel type de danger vous avez affaire. Vous vous apercevrez que 99 % du temps, le danger est illusoire ! Bien sûr, votre peur est réelle… Mais elle n’est rattachée à aucune réalité ! En fait, cette peur est un mensonge ! Vous n’êtes absolument pas en danger !

Que faire ? Eh bien, exactement le contraire de ce que vous dit votre peur ! Vous avez peur d’aborder ce jeune homme ou cette jeune femme ? Alors, allez-y ! Vous voyez, c’est un peu comme une boussole qui montrerait le sud.

Pour autant, faut-il y aller comme ça, tout à trac ? Non, bien sûr, vous allez vous préparer.

Pour cela, vous allez utiliser la technique du héros. Demandez-vous, dans cette situation, quel personnage poserait cette action vraiment tranquillement, avec assurance et confiance. Imaginons, Madame, que vous vous disiez : « Marion Cotillard le ferait, tranquillement, tout en s’affirmant. »

OK. Imaginez ce qu’elle dirait, préparez ça dans votre tête. Puis visualisez comment elle se tiendrait, sa posture. Où serait posé son regard, quelle serait son intensité ? Voyez, elle ne mendie aucunement ; elle tient sa place.

Vous êtes prête ? Allez-y ! Et là, vous allez pouvoir déjouer votre peur car vous n’êtes plus en train d’aborder ce garçon… vous êtes en train de jouer un rôle ! Votre attention est tout entière focalisée sur votre rôle, vous êtes attentive à la façon dont vous tenez votre corps, vos épaules, votre tête, votre regard. Vous dites les mots que Marion Cotillard aurait prononcés… Si vous le faites à fond, pendant ce temps-là, vous n’avez pas peur !

Vous pouvez bien sûr changer de héros en fonction de la peur que vous devez affronter.

Maintenant, il reste la question de savoir pourquoi vous avez construit ce mensonge ; comment cette peur est-elle arrivée là, en vous ?… Si vous pouviez découvrir l’origine de votre peur, vous pourriez vous en libérer plutôt que devoir l’affronter. Mais ceci, c’est une autre histoire !

Crédit image : Unsplash / Austin Schmid