morgan-sessions

Comment se libérer du besoin d’être reconnu par l’autre ?

Combien de fois avez-vous eu la sensation de n’être pas reconnu pour ce que vous accomplissiez ?

Lorsque cela nous arrive, nous nous sentons victimes d’une injustice ; nous éprouvons le sentiment de nous être décarcassés sans recevoir le remerciement auquel nous avions droit.

En vérité, cela révèle un vide intérieur. Tout être réalisé n’a aucunement besoin de reconnaissance ; il la trouve en lui-même.

Pour comprendre l’origine de ce manque, il faut remonter à la constitution de l’identité. Un petit enfant n’a aucune idée de qui il est. Sa notion du monde se construit au fur et à mesure qu’il se repère dans son environnement, qu’il intègre des éléments nouveaux, qu’il assemble les mots en un langage, etc. Mais si cela lui indique où il est, cela ne le renseigne en rien sur qui il est.

Cette notion d’identité est reliée à la façon dont il est nommé par ses parents : « Tu es très beau ; tu peux y arriver ; bravo, tu as réussi ; j’adore te regarder jouer ; j’aime ton rire… ». Chaque fois que son père ou sa mère le désigne, il se voit dans le regard de ce parent. Ils se sent attribuer une existence, comme s’il était chargé (au sens d’une batterie que l’on charge) et cela agit en même temps comme un miroir dans lequel il prend connaissance de lui-même, il se forge une image de qui il est. D’une certaine façon, on pourrait le simplifier ainsi : « Je suis qui on m’a dit d’être ».

Quand cette image est fortement constituée, elle se conjugue à sa vision du monde pour s’exprimer et dire au monde : « Voilà qui je suis ».

Le manque ou la déficience de cette « charge » conduit à un manque d’identité. Là où une personne devrait sentir en elle cette présence, il n’y a rien ou très peu… En conséquence, elle va la chercher à l’extérieur d’elle et elle tente d’obtenir de la part de son entourage ce qu’elle n’a pas obtenu de ses parents. Elle veut qu’on lui dise qui elle est. Elle cherche à être reconnue.

Pour quelle raison cette identité ne se constitue-t-elle pas plus tard ? Tout simplement parce que le deuil n’est pas fait du manque qu’il a subit de la part des parents. Quelqu’un qui quête la reconnaissance est quelqu’un qui attend toujours d’être désigné par ses parents.

Si vous vivez ce genre de situation, vous êtes comme cloué au sol par un espoir vain (ce n’est pas maintenant que vos parents vont accomplir ce qu’ils n’ont pas fait il y a tant d’années). Vous pouvez vous libérer de cette attente stérile en utilisant la technique du Festen. Comme une montgolfière larguant ses amarres, vous commencerez votre ascension vers l’expression de Qui Vous Etes Vraiment. A ce moment-là, vous constaterez que vous n’avez plus besoin de recevoir quelque chose venant de l’extérieur. Lorsque vous êtes libre, tout part de l’intérieur.

Crédit image : Unsplash / Morgan Sessions