Localisation : Mexique, possibilité d’accompagnement via Skype.

Toute ma vie, le flux d’idées qui me traversait l’esprit était parfois si riche et intense que cela me créait d’énormes crises d’angoisses. Je sentais comme-ci il y avait deux forces à l’intérieur de moi, une super-excitée et puissamment inspirée et une autre pétrifiée de terreur à l’idée que ces projets se matérialisent. J’étais en panique interne, j’avais peur d’être jugée, peur de l’ampleur de la tâche, peur d’échouer, peur que l’on me prenne pour une folle, peur d’être vue, peur que le rendu final soit imparfait, peur de prendre ma place, peur d’attirer l’attention, peur de réussir et j’en passe…

Je parvenais parfois à faire des compromis avec mes angoisses et à créer de ”petites” choses, des choses ”pas sérieuses” ou des choses peu rémunérées voire (souvent) gratuite, mais la plupart du temps ces brigades de peurs finissaient par me dissuader d’exprimer mes aspirations profondes.

Au final : je retenais ma créativité, en permanence.

En plus de ces blocages, je ne parvenais pas à aimer mon corps qui était à l’opposé de mon idéal féminin. Je le trouvais trop mince, trop grand, trop masculin… Ce qui me coupait de mes désirs et de mon plaisir.

Je refoulais tellement mes ressentis et ma vulnérabilité qu’à cette époque je ne me rendais même pas compte que j’allais mal. Je vivais à coté de moi-même, incapable de nommer mon malaise et encore moins à demander de l’aide. La solution (inconsciente à l’époque) pour refouler ma souffrance était de jouer un personnage à l’opposé de qui j’étais vraiment : une ”fille-forte” qui se moquait de tout, ne prenait rien au sérieux et se faisant croire qu’elle était libre en se contentant du RSA. C’était une belle parade mais qui ne pouvait pas fonctionner éternellement.

C’est donc après 27 ans d’auto-censure que mon âme décidait de ”frapper un grand coup” et de me faire vivre l’expérience d’une ouverture de conscience, un état d’éveil, une connexion profonde avec tout ce qui Est. Cet épisode que les mots ne sauraient expliquer fût si intense que mon mental pris peur et me fit disjoncter. Un passage obligé à l’hôpital me permis de vivre un ”reset” . En sortant, je décidais de partir sur de nouvelles bases et de commencer à réellement prendre soin de ”moi-m’aime”.

Quelques mois plus tard, le Festen croise ma route et c’est une révélation !

Cette méthode pose des mots sur mes ressentis, sur les non-dits que je porte en moi et sur mes blocages les plus profonds. Je découvre l’origine de ma souffrance, à chaque séance, mon histoire résonne et prend sens à nouveau et je me libère enfin de toutes les peurs qui m’empêchaient d’aller au bout de mes idées et d’exprimer pleinement qui-je-suis.

Aujourd’hui, tout a changé, tout est léger, magique et vivant !

Je suis ma joie sous toutes ses formes que ce soit via les partages d’inspiration sur mon site, les livres, les voyages, les illustrations, la musique, les projets qui fleurissent ou encore via cette incroyable méthode qui m’a permis d’accompagner des dizaines de personnes depuis déjà plus de deux ans.

Intuition fine, espièglerie naturelle, connexion aux mondes subtils, humour….

Ce sont toutes ces qualités ainsi que les techniques que j’ai apprise ( l’Eft, l’Emdr, les voyages chamaniques, l’hypnose… ) qui me permettent de vous accompagner avec légèreté à vous libérer et à vivre une Vie faite de magie.
Contactez-moi : mckerrellf@gmail.com
www.fionamckerrell.work/